Déchets & Pollution


Comment S'investir ?


1- Arrêter ou diminuer grandement sa consommation de viande et de poisson (Voir même les produits laitiers pour ceux qui peuvent).

2- Produire le moins de déchets plastiques possible, priviligier les bouteilles et bocaux en verre et les sacs en jute.

3- Faire les petits trajets à pied ou à vélo.

4- Acheter local & arrêter de consommer des produits testés sur les animaux.

5- Réduire ses consommations d'énergies inutiles.

6- Réduire sa consommation d'eau.

7- Arrêter de consommer du neuf et priviligier pour de l'occasion ou du reconditionné.

8- Arrêter d'aller dans les zoos, les cirques ou les parcs animaliers.

9- Sensibiliser vos proches.

10- Eduquer vos enfants.



 Maecen

Pourquoi arrêter le Poisson ?


1- Pour votre Santé

Les surconsommations de poissons qu'à recommandé le PNNS (Programme National Nutritionnel Santé) et l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) sont totalement fausse et risque même de vous rendre malade. Certes, le poisson est riche en protéines, en oméga 3 et vous apporte différents oligo-éléments (iode, zinc, cuivre, sélénium). 

Or, à l'heure actuelle, il est aussi riche en dioxine, PCB (isolant industriel), plastique et surtour en mercure (métaux lourds).

Pour rappel, le mercure élémentaire et le méthyle mercure sont toxiques pour les systèmes nerveux central et périphérique. Le mercure à des effets nocifs sur le sysème digestif, immunitaire, les poumons, les reins, et peut être fatale.
Cela peut avoir des répercussions importantes et permanentes sur le cerveau et sur le système nerveux en développement de l’enfant et entraîner des effets préjudiciables sur la mémoire, le langage, l’attention, ainsi que sur d’autres aptitudes. 

Nombreux sont les problèmes de l'appareil digestif touché par le mercure : hyper-salivation ou sécheresse buccale, diarrhée, constipation, brûlures du tube digestif, douleurs d'estomac, nausées, perte d'appétit, prise de poids ou amaigrissement, présence de protéines et de globules rouges dans les urines.

Mais aussi, les perturbations du développement du système nerveux "in utero" et pendant l'enfance, retard de développement du fœtus même en l'absence de signes toxiques chez la mère, maux de tête, vertiges, anxiété, dépression, fatigue, troubles du sommeil, engourdissement et gonflement des extrémités, tremblements, troubles de la vision et de l'audition.

Les poissons les plus riches en mercure sont : le thon (albacore, jaune, obèse), le mérou, le merlu, le grenadier, le saumon d'élevage, l'espadon, le carrelet, le king macerel et le requin.

Les poissons possèdent moins de mercure que les précédents : le haddock, l'anchois, capelan, omble, merlu, hareng, maquereau, meunier noir, goberge, saumon, éperlan et truite arc-en-ciel. Cela ne veut pas dire pour autant, qu'ils n'en possèdent pas... Ils en possèdent juste moins !

Note : Chaque année, rien qu’en Europe, plus de 1,8 million d’enfants naissent avec un taux de mercure supérieur aux limites de sécurité recommandées.

Enfin, le mercure est à l'origine de troubles hormonaux, agissant notamment sur la thyroïde et la reproduction et pouvant conduire à l'infertilité.


2- Les Dommages Collatéraux

Que ce soit la pêche industrielle ou artisanale, les pêcheurs attrapent dans leurs filets des milliers d'animaux marins, que ce soit dauphins, tortues, oiseaux marins etc... Tous sont victimes de la pêche ! 

La France est le pays qui tue le plus de dauphins en Europe, alors que celui-ci est considéré comme protégé. 

Ce n'est pas moins de 11.300 dauphins retrouvés morts en 2019, suite à l'activité de la pêche, sans compter les échouages d'autres cétacés.


3- L'Avenir de Vos Enfants

L'océan est le principal poumon de la terre, contrairement à ce que nous pourrons imaginer. 

Il constitue 80% de l'oxygène que l'on respire.

Si l'on continue à vouloir nourrir plus de 7 milliards de personnes en poisson, nous sommes tous condamnés. 

Clairement, comme Paul Watson le dit très justement, "Si l'océan meurt, nous mourrons tous !". 

Car il faut bien comprendre, que quand nous mangeant du poisson, c'est toute une chaîne, tout un équilibre que nous détruisons. Dû à la manière d'on nous le consommons et la manière d'on nous le pêchons. 




Pourquoi arrêter la Viande ?


1- Pour votre Santé : toxines, calculs rénaux, diabète, hypertension artérielle, inflammation de l'intestin, cancer sont les fruits d'une consommation de viande rouge quotidienne. La cuisson formerait deux substances : le PhIP et le MeIOx. Filtrés par les reins, ces produits stagenent, augmente ainsi le risque de développer un cancer. La viande grillée serait la plus néfaste d'entre toute, en générant des amines hétérocycliques et des hydrocarbures aromatiques polycycliques, des molécules également cancérogènes.


2- Antibiotiques, Pesticides, OGM : Les milieux hostiles dans lesquels les animaux sont élevés nécessitent un lourd support médicamenteux. Lorsque vous mangez de la viande, fatalement, vous mangez des antibiotiques. Cela vous rend donc plus résistant aux antibio que vous aurez besoin de prendre quand vous tomberez malade … C’est dommage non ? Par ailleurs, la nourriture donnée aux animaux est bourrée de pesticides tels que dioxine, métaux lourds, mycotoxine, phyto-oestrogènes … Et enfin, si les OGM sont interdits en France pour les humains … Ils ne le sont pas pour les animaux ! Effectivement, la nourriture donnée au “bétail” n’est autre que des organismes génétiquement modifiés. Le cocktail est pour le moins explosif ! Et ne parlant pas des fraudes qui rendent sa traçabilité hasardeuse (cas de la viande de cheval dans certains plats préparés).


3- Première Cause de Déforestation : L’élevage est responsable à 80% de la déforestation Amazonienne. 

60% du boeuf que l’on consomme en France provient du Brésil, nous en sommes donc responsables. Pourquoi cette déforestation ? Parce que 7kg de céréales sont nécessaires pour produire 1kg de boeuf, soit 323m2.

Si la déforestation a légèrement diminué, on continue de détruire 6000km2 par an pour la viande. Pour produire ces 7kg de céréales pour engraisser “notre” viande, il faut de l’eau ! Et on aura besoin de pas moins de 15 tonnes d’eau pour produire un malheureux kilo de boeuf. 

L’élevage génère 14,5% des émissions annuelles de gaz à effet de serre dans le monde, et ce devant les transports !


4- Souffrance Animale : Lorsque l’on mange de la viande, cela implique forcément qu’un animal a lourdement souffert. L’élevage intensif n’est pas une partie de plaisir : parcage dans des hangars bétonnés, ennui, blessures non soignées, mutilations volontaires (castration sans anesthésie, becs et queues coupés).

Les animaux sont égorgés, se vident de leur sang et agonisent alors de longues et longues minutes avant d’être découpés. Ils sont parfois découpés alors qu’ils sont encore vivants.
Par ailleurs, les actes de maltraitance sont, en plus de la maltraitance qu’engendre en lui-même l’élevage intensif, monnaie courante. 

Justifier toute cette souffrance tout simplement parce que “c’est bon”, parce qu’ “on a toujours fait comme ça”, parce que sinon “on ne mangerait plus rien” n’est pas recevable. Si nous mangeons de la viande, c’est pour notre petit plaisir et notre confort personnel. Nous n’en avons pas physiologiquement besoin, surtout pas à cette cadence. Manger de la viande n’est ni éthique, ni moralement justifiable.